Prolongation de l’appel à contributions !

Vous êtes engagé(e) dans des démarches d’économie circulaire, d’Analyse en Cycle de Vie (ACV), d’écoconception, d’affichage environnemental ?

Vous souhaitez animer une session thématique ou présenter vos travaux, vos retours d’expériences et vos témoignages auprès de 300 spécialistes internationaux (entreprises, collectivités, universitaires) au Congrès international [avniR]?

 Découvrez les sessions 2019 et contribuez avant le 28 Juin !

ACV et modèles économiques

Quels sont les nouveaux modèles économiques et comment intègrent-ils l’ACV ? (ESS, Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération, Economie symbiotique, société régénérative, de l’économie globale à l’économie locale, approche systémique, intégration de la résilience, etc.)

La session souhaite présenter des retours d’expériences de mise en place de nouveau modèles économiques avec réalisation d’ACV (comparative, conséquentielle, hybride, etc.)  Et/ou faire un tour d’horizon des approches environnementales de ces nouveaux modèles de développement.

L’Analyse du Cycle de Vie s’illustre comme un outil d’aide à la décision, aussi bien du point de vue des entreprises qu’à l’échelle des politiques. Comment les politiques publics prennent-ils des décisions, en intégrants la question environnementale et les questions sociales et économiques ? (Ex : Commande publique, politique d’urbanisme et de mobilité) Quels sont et quel est le rôle des outils et des indicateurs de transition environnementale, qui peuvent aider à la prise de décision écologique sur un territoire ? (Ex : Quotas de carbones, monétarisation des impacts, approche ACV hybride, indicateur de circularité, etc.)

Les impacts environnementaux liés à la mobilité peuvent être comptabilisés à différentes échelles : qu’ils s’agissent de la conception technique du véhicule, des impacts sur un territoire ou à l’échelle de la France. Qu’en est-il de l’impact environnemental lié au déplacement pour des questions économiques ? L’Analyse du Cycle de Vie permet de mettre en place des démarches d’optimisation.

Cette session a pour objectif de se questionner sur l’évolution des modèles économiques en matière de mobilité. Par exemple, vaut-il mieux se déplacer ou commander en ligne ? (Drive piéton, camion avec consignes, etc.).

Marketing écologique : positionnement et communication 

L’objectif déclaré de l’affichage environnemental est de rendre concrète la durabilité, car d’une part il sanctionne les entreprises les moins vertueuses avec le marché, d’autre part il fournit aux décideurs politiques un outil délimité, applicable sur le long terme afin de respecter la cohérence de l’action publique. Où en est-on aujourd’hui ?

La session souhaite présenter des retours d’expérience en lien avec l’affichage environnemental (expérimentation PEF/OEF) ainsi que d’échanger autour de la perception de ces enjeux du côté des institutions, entreprises, associations et des consommateurs.

Concilier les atouts séduction avec les caractéristiques ou plus-values environnementales, ainsi que les outils de com’ pertinents et adaptés au message porté n’est pas toujours évident. En effet comment retranscrire tous les efforts fournis pour la réalisation du produit éco-conçu ? Comment traduire des résultats quantitatifs, des chiffres et des métriques en communication engageante ? Les nouveaux outils collaboratifs et indépendants tel que Clothparency, OpenFoodFact, Yuka, Scan Up, etc. jouent t’ils un rôle pour mettre en avant les atouts des produits éco-conçu ?
La session souhaite présenter des exemples de communication engageante qui favorise avec elle la sensibilisation des consommateurs à des pratiques plus durables.

Innovation durable par secteur

La mesure de l’impact environnemental grâce à l’ACV de matériaux innovants, tel que les matériaux biosourcés, biodégradables, et les applications innovantes de certains matériaux (ex : OLED, bouteille en lin, etc.) permet-elle de faciliter le choix de matériaux ?

Ce faisant, comment ces résultats d’Analyses du Cycle de Vie (ACV) aident à mettre en place des démarches d’écoconception ?

 Cette session a pour objectif de montrer comment l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) peut être utilisée pour accompagner le développement de matériaux innovants.

Avec la prochaine interdiction des objets plastiques à usage unique, la question de l’écoconception au niveau des emballages se pose aujourd’hui.

Cette session a pour objectif d’étudier quels types d’emballages ont les impacts environnementaux les plus faible (emballages recyclables, biodégradable, biosourcé, emballages consignés, l’achat en vrac, etc.)

Quel est l’impact du numérique dans la transition énergétique (consommation des données, RS, écoconception, etc.) ? Quels sont les avantages de la dématérialisation (Green It, blockchain, crypto monnaie, IOT, Big data, puce RFID, etc.) ?

Cette session souhaite aborder l’empreinte environnementale du bâtiment avec des contributions basées sur l’expérimentation E+/C- lancée en 2016, les FDES, la base INIES, processus BIM, les technologies de rénovation, les smart building, la norme RT 2020, la valorisation des déchets dans le bâtiment, etc.

Cette session souhaite aborder, les productions innovantes d’énergies renouvelables et les nouvelles solutions de stockage de l’énergie (panneaux solaire, éolienne terrestre et offshore, les barrages, les fours solaires, les récupérateurs de chaleur, l’énergie houlomotrice, décentralisation et autoconsommation, etc.). De l’installation à la fin de vie de ces nouveaux procédés, afin d’en dresser les intérêts et les limites d’un point de vue environnemental. 

Cette session est également ouverte aux projets de recherche et d’innovation en cours de développement.

Cette session abordera les méthodologies et la Pensée Cycle de Vie au sein de la filière textile. Pourra être abordé l’empreinte environnementale des textiles vestimentaires, des textiles techniques ou encore des textiles éphémères (ex : moquette pour événement, drap house jetable dans les hôtels, etc.).

Cette session a pour objectif d’inviter chercheurs, représentants d’agriculteurs et industriels de l’agro-alimentaire à discuter des méthodologies d’évaluations environnementales et études de cas associées aux :
– Nouveaux modèles agricoles (agriculture biologique, agriculture raisonnée, agriculture hors sol, agriculture urbaine, etc.) ;
– Nouveaux produits alimentaires dits « smart food ».

 

Qu’ils soient consommés, jetés ou bien transformés, les médicaments se retrouvent dans l’environnement et ont des répercussions conséquentes, notamment dans le milieu aquatique et la biodiversité marine.

Comment évaluer leurs impacts environnementaux et les prendre en compte dans l’Analyse du Cycle de Vie ? Y a-t-il une différence entre les médicaments génériques et les médicaments de marque en termes d’impact ? Comment tendre vers des médicaments « verts » ? Quelles sont, à l’heure actuelle, les mesures prises par les laboratoires pharmaceutiques, les dispositifs médicaux et les décideurs politiques pour limiter les impacts environnementaux ?

Les nouvelles technologies (impression 3D laser, impression au jet d’encre dans le domaine du textile, recyclage par enzyme, panneaux solaires imprimés, etc.) bousculent nos modes de production et de consommation. Parfois plus efficaces et permettant de réaliser des prouesses technologiques, dans quelle mesures ces procédés innovants impactent-ils sur l’environnement ?

Cette session a pour objectif de montrer comment la Pensée Cycle de Vie peut être utilisée pour accompagner le développement de procédés innovants.

Les sédiments issus du dragage représentent en France chaque année 50 millions de m3 pour les ports et 6 millions de m3 pour le réseau fluvial, mais les voies pour leur traitement et leur valorisation sont confrontées aux nouvelles exigences réglementaires et aux attentes sociétales. L’objectif de cette session est triple :

  • Échanger sur les possibilités de développement et de favorisation du transport fluvial en créant des nouvelles filières de recyclage, pour tendre vers un cercle vertueux de la gestion des sédiments de manière durable.
  • Voir comment intégrer l’ACV directement à des projets de recherche avant un développement grandeur nature
  • Dans la boucle de l’Economie Circulaire, les sédiments : des nouvelles ressources naturelles pour l’industrie et le BTP 

Nouvelles méthodes et approches autour de la Pensée en Cycle de Vie 

Comment gérer l’exploitation des ressources naturelles et l’impact environnemental associé à cette exploitation ? L’objectif de cette session est de se questionner sur la manière dont la Pensée Cycle de vie et ses outils peuvent aider à la gestion des ressources biotiques et abiotiques.

Indicateurs de ressources, circularité des ressources, limites planétaires, etc. : quels sont les paramètres à intégrer ou privilégier ?

Tandis que nous commençons à comprendre la complexité qui se cache derrière les écosystèmes et les services qu’ils nous rendent, comment l’Analyse du Cycle de Vie permet-elle de mesurer l’impact de nos activités sur ces écosystèmes et d’évaluer les bénéfices qu’ils nous rendent ?

Cette session a pour objectif de présenter et d’échanger sur les indicateurs en lien avec la biodiversité utilisés en ACV.

L’objectif de cette session est de partager les limites propres à chacune des méthodes d’ACV incluant des catégories dédiées à l’évaluation de la toxicité (humaine ou pour les écosystèmes). Et de proposer des axes d’amélioration à explorer ou en cours de développement lors de travaux de recherche.

L’économie circulaire peut-elle être normalisée ?

C’est le pari fait par la commission de normalisation AFNOR Economie circulaire qui propose depuis fin 2018 la norme expérimentale XP X30-901 : Système de management de projets d’économie circulaire à l’intention des entreprises. En plus de cette démarche globale, plusieurs piliers de l’économie circulaire ont une norme spécifique comme l’écoconception, à travers la norme française X30-264 : Management environnemental – Aide à la mise en place d’une démarche d’écoconception.

Ainsi, cette session souhaite faire une présentation de ces normes, des retours d’expérience et proposer une critique sur l’impact environnemental de ces normes.

 

Production durable 

Depuis sa mise à jour réalisée en 2015, la norme de management environnemental NF EN ISO 14001 inclue la notion de Cycle de Vie dans la détermination des aspects environnementaux des activités, produits et services de l’entreprise.  

Ainsi, cette session souhaite aborder les stratégies définies et les procédures appliquées à travers des témoignages d’intégration de l’approche cycle de vie au sein des entreprises.

Comment contribuer ?

Pour toutes questions : contactez-nous