Démarche environnementale, communication et digitalisation : quels leviers l’un pour l’autre ?

Mercredi 6 novembre de 14h à 15h30

Niveau : Pour tous – Amphi D

Concilier les atouts séduction avec les caractéristiques ou plus-values environnementales, ainsi que les outils de com’ pertinents et adaptés au message porté n’est pas toujours évident. En effet comment retranscrire tous les efforts fournis pour la réalisation du produit éco-conçu ? Comment traduire des résultats quantitatifs, des chiffres et des métriques en communication engageante ?

La session souhaite présenter des exemples de communication engageante qui favorise avec elle la sensibilisation des consommateurs à des pratiques plus durables. Est l’impact du numérique dans la transition énergétique.

Intervenant(e)s : 

Communication environnementale : mettre en valeur les produits eco-conçus

Loïs MOREIRA
Pôle Eco-conception, France

Concerné par l’environnement, il a spécialisé son cursus de concepteur mécanicien par un master en éco-conception, en alternance au Pôle Eco-conception en 2009. Ses compétences et son expertise le conduisent à exercer une analyse critique sur des produits éco-conçus lors de concours (Pollutec, colloques…) et leur communication environnementale. Il anime aussi régulièrement des ateliers et formations sur l’éco-conception et autres sujets connexes dans toute la France. Dans une démarche de recherche opérationnelle, il encadre et participe à la rédaction de guides et notes de réflexions sur l’éco-conception (réussir sa démarche, outils, services, agro-alimentaire, communication…) et travaille sur des outils de diagnostic et mise en œuvre.

Comment représenter les résultats d’analyse de cycle de vie ? 

Florent BLONDIN
Enseignant-chercheur contractuel, Université Grenoble Alpes, G-SCOP

 

 

 

Pour Florent, une passion: tout comprendre des impacts sur l’environnement des produits. Ingénieur en conception, formé à  l’INSA Lyon, spécialisé en Eco-conception aux Arts et Métiers ParisTech, il a conseillé pendant 5 ans les industriels quant à la réduction de leurs impacts environnementaux. En 2014, Florent comprend qu’il est temps pour les entreprises de communiquer sur les ACV qu’elles réalisent. Il a développé un logiciel de visualisation et d’identification des performances environnementales des produits. Il est maintenant enseignant-chercheur à l’Université de Grenoble-Alpes et concentre sa recherche sur la présentation des résultats d’ACV. Il transmets sa « fibre verte » aux étudiants depuis plusieurs années avec des méthodes innovantes: le challenge écoconception.

Evaluation de l’impact environnemental des services numériques – Etat de l’art

Etienne LEES PERASSO
LCIE BUREAU VERITAS – Consultant écoconception

Je réalise des études ACV dans les secteurs de l’électricité, de l’électronique, des transports et des lignes fixes, avec différents objectifs: déclarations environnementales (PEP ecopassport, FDES, EPD), projets d’écoconception et aide à la décision.J’assiste régulièrement les entreprises sur les aspects méthodologiques et techniques des évaluations liées à l’environnement. Je suis responsable du développement et de la gestion de la base de données EIME. Mes tâches incluent l’adaptation des normes du LCIE aux manuels ILCD, y compris les aspects méthodologiques, ainsi que l’intégration technique des flux et les méthodes de caractérisation pour le calcul des indicateurs d’impact dans EIME. Je suis responsable du développement et de la mise à jour de la base de données des ensembles de données d’inventaire du cycle de vie EIME conformément aux recommandations de l’ILCD, ainsi que de l’intégration de bases de données externes telles que ecoinvent ou PEF / OEF dans le logiciel EIME.

Animateur : 

Hélène TEULON,
Ingénieure et docteure en économie industrielle, Gingko 21

 

 

 

Hélène Teulon, ingénieur et docteur en économie industrielle, a développé des compétences en ACV et éco-conception dès 1992. Elle a notamment contribué à développer un des premiers logiciels d’ACV du marché et a dirigé à Détroit (Michigan, USA) la première étude ACV sur un véhicule automobile complet.  Elle a fondé Gingko 21 en 2005, pour accompagner les entreprises dans la transformation leur offre en combinant évaluation environnementale et innovation. Elle a publié chez Eyrolles le Guide de l’éco-innovation. Elle contribue également à l’émergence de l’économie circulaire en s’impliquant dans la mise en place de réseaux d’Ecologie Industrielle et Territoriale. Elle réalise des revues critiques d’ACV et enseigne à l’Ecole Polytechnique.